posted by admin on août 3

La dernière décennie, les casinos en ligne ont enregistré un véritable boom. Les joueurs se dirigent de plus en plus vers les salles virtuelles qui leur offrent autant de jeux que les casinos réels. Dorénavant, il est plus facile à jouer en virtuel sur n’importe quel jeu, que ce soit le poker, une machine à sous, le blackjack, la roulette, le craps ou d’autres.

Mais la frontière entre le virtuel et le réel ne tend pas à être aussi figée qu’on le croit. Prenons, par exemple, les tournois réels de poker qui utilisent d’une manière très intelligente la nouvelle technologie et transforme la concurrence en allié. Ainsi, pas plus loin qu’en janvier, le Poker Stars Caribbean Adventure qui vient d’être inclus dans l’EPT (le tournoi européen de poker), rassemblait 1 136 joueurs dont plus de la moitié s’étaient qualifiés sur l’internet. En effet, ce partenariat temporaire entre les casinos réels et ceux virtuels s’est avéré, à court terme, profitable. C’est pourquoi les tournois satellites en ligne par le truchement desquels on peut se qualifier aux événements des tournois terrestres sont en grande vogue.

Pour les casinos terrestres, cette alliance ne peut être qu’à leur profit. Les casinotiers traditionnels viennent d’apprendre qu’ils se trouvent dans un carrefour qui peut les mener à la disparition ou au développement: les lois anti-tabac, les mesures de sécurité plus dures sont seulement deux des raisons pour lesquelles le nombre des clients des casinos terrestres diminue. Barrière et Partouche, les deux grandes leaders français en matière de casinos, ont relevé le défi. Les deux lancent désormais des tournois offrant des places aux joueurs qualifiés aux préliminaires en ligne. Pour le Partouche Poker Tour, par exemple, les places peuvent être gagnées à partir du poker 770. De son côté, le groupe Barrière a annoncé l’apparition le plus tôt d’une salle de poker en ligne.

Leave a Reply